Normal view MARC view ISBD view

  Vide et plein : le langage pictural chinois

Cheng, François
Language : FrenchParis : Seuil, 1991157 orrialde, 24 orrirudi : zuri-beltzeko irudiak ; 18 cm(Ikus) Testua: bitartekorik gabeSeries : Points essais (Seuil)ISBN : 978-2-02-012575-8.Art -- China | Painting -- China | Translated as : Vacío y plenitud: el lenguaje de la pintura china
Tags from this library: No tags from this library for this title. Log in to add tags.
Ikasi
Current location Collection Call number Status Date due Barcode
Tabakalera-Ubik
Orokorra / General
Arteleku 41 CHE vid (Browse shelf) Available 652177

Bibliografia: 155-157 orrialdeetan.

Liburuan:
L’objet que se donne la peinture chinoise est de créer un microcosme, « plus vrai que la Nature elle-même » (Tsung Ping) : ceci ne s’obtient qu’en restituant les souffles vitaux qui animent l’Univers ; aussi le peintre cherche-t-il à capter les lignes internes des choses et à fixer les relations qu’elles entretiennent entre elles, d’où l’importance du trait. Mais ces lignes de force ne peuvent s’incarner que sur un fond qui est le Vide. Il faut donc réaliser le Vide sur la toile, entre les éléments et dans le trait même.
C’est autour de ce Vide que s’organisent toutes les autres notions de la peinture chinoise ; celles-ci forment un système signifiant auquel François Cheng est le premier à appliquer une analyse sémiologique. Son commentaire est enrichi par d’amples citations et des reproductions.

There are no comments for this item.

Log in to your account to post a comment.

Click on an image to view it in the image viewer


If you liked this, you may be interested